Comment savoir si votre plombier facture trop cher ?

Comment savoir si votre plombier facture trop cher ?

Dépannage, entretien, rénovation, le plombier fait partie de ces artisans que tout le monde est amené à appeler un jour ou l’autre. Dans l’urgence, certains professionnels peu scrupuleux peuvent être amenés à gonfler artificiellement leur facture.

Pour éviter les escrocs, il est toujours bon d’avoir une notion du prix des prestations de plomberie. Quels sont les tarifs d’un plombier ? Combien coûte le débouchage d’une canalisation ou encore le changement de robinetterie ?

Quels sont les tarifs d’un plombier ?

Contrairement à certaines professions, les tarifs pratiqués par les entreprises de plomberie en France ne sont absolument pas réglementés par l’État. De ce fait, chaque artisan est totalement libre de fixer ses prix comme bon lui semble en fonction de ses différentes charges.

S’il existe donc des écarts de prix significatifs d’un devis à l’autre, ceux-ci se calent quand même dans une certaine fourchette.

Exemples de prix des prestations de plomberie

PrestationPrix miniPrix moyenPrix maxi
Débouchage de canalisation160 €260 €420 €
Remplacement d’un robinet (lavabo ou évier)70 €110 €160 €
Pose de sanitaire80 €120 €170 €
Remplacement de douche avec dépose320 €490 €700 €
Remplacement de baignoire avec dépose500 €790 €950 €
Remplacement de chauffe-eau100 €160 €220 €
Vidange de fosse septique170 €240 €320 €
Réparation de mécanisme de chasse d’eau70 €90 €110 €
Travaux de rénovation (au mètre linéaire)80 €120 €160 €
Vidange d’une fosse septique160 €250 €350 €

Quels sont les critères influant sur les prix ?

Les tarifs indiqués ci-dessus ne sont que des moyennes à l’échelle nationale. Localement, il existe de grandes disparités, notamment dans les grandes villes (Paris, Lyon, etc) où les factures sont généralement supérieures de +20% à +50%.

A lire :  Malfaçon ou litige avec un plombier : que faire en cas de travail mal fait ?

Par ailleurs, en fonction du jour et de l’heure à laquelle vous faites déplacer un artisan, cela peut vous coûter bien plus cher. Comptez de +30% à +50% pour un déplacement d’un plombier en urgence la nuit, un dimanche ou un jour férié.

Enfin, les micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneurs) ne facturant pas de TVA, ils sont mécaniquement -20% moins chers que des entreprises classiques.

L’établissement d’un devis obligatoire dès 150 euros

Pour éviter certaines surfacturations, la loi française impose à tout professionnel du secteur du bâtiment l’obligation de remettre un devis pour toute intervention d’un montant de plus de 150 euros TTC (125 € HT).

Les artisans et entreprises en plomberie n’échappent pas à cette règle. Pour toute prestation d’entretien, de réparation et de dépannage supérieure à 150 euros TTC, un devis détaillé doit être établi et remis à la personne désireuse de faire effectuer les travaux.

En revanche, si le coût est inférieur à 150 euros TTC, le professionnel n’est pas tenu de vous remettre au préalable un devis.

Que doit-il contenir ?

L’établissement d’un devis suit des règles précises. En la matière, elles sont définies par l’arrêté du 24 janvier 2017 relatif à la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement de la maison.

Ainsi, parmi les nombreux éléments que doit mentionner le document, on trouve notamment :

  • la date d’établissement et la durée de validité de l’offre ;
  • les coordonnées de l’entreprise, sa forme juridique et son numéro au RM (Répertoire
  • des Métiers) ;
  • les coordonnées du client (c’est-à-dire vous !) ;
  • la date de début des travaux, mais aussi leur durée estimée ;
  • le prix horaire ou forfaitaire de la main d’œuvre ;
  • le coût des fournitures ;
  • les frais de déplacement ;
  • le caractère gratuit ou payant du devis ;
  • les modalités de paiement de cette même facture.
A lire :  Comment éviter le gel des canalisations d'eau en hiver ?

Devis gratuit ou devis payant pour un plombier ?

Un devis est-il obligatoirement gratuit ? La réponse est non. En effet, le cadre légal actuel laisse libre l’artisan ou l’entreprise de facturer ou non l’établissement d’un devis. Logiquement, vous n’aurez rien à payer pour cela, dès lors que le coût des travaux n’est pas ridiculement bas.

En effet, si celui-ci est trop faible au regard du temps nécessaire pour l’établir, cela n’a rien de choquant que cela vous soit facturé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu